Langue

La marque municipale « Perpignan la Catalane » créée par l’ancien maire Jean-Paul Alduy en 1993 a fait l’objet d’une remarque stratégique, mercredi 29 avril. Lors d’un forum économique organisé par le quotidien L’Indépendant, le consul d’Espagne dans les Pyrénées-Orientales, Gaudén Villas García, a défendu une marque « Perpignan la Française ». Selon lui, ce label associerait mieux la ville au tourisme français, aux yeux de la péninsule ibérique, dont les flux deviendraient plus abondants. D’après une étude de l’Office de tourisme de Perpignan, 25 % des visiteurs reçus dans la ville sont catalanophones et 16 % sont hispanophones, dont une partie vivent en Catalogne. L’idée lancée par M. Villas provoque l’élu Brice Lafontaine, chargé de la catalanité à la mairie de Perpignan, qui évoque une « ingérence totale ». Elle rappelle l’ambiguïté identitaire de Perpignan, dont la « catalanité » notoire pour les touristes venus du Nord est parallèle à une « francité » évidente perçue par les Catalans du Sud.

Partager

Icona de pantalla completa