Langue

Une grève débute ce jeudi 7 janvier chez les agents d’accueil des sites culturels et musées de la Ville de Perpignan. Ce débrayage convoqué par les syndicats SUDCT 66 et UNSA Territoriaux est le résultat du plan stratégique «Perpignan, destination touristique», engagé le 1er janvier. La réorganisation dédiée «met à mal les conditions de travail des agents et modifie aussi les conditions d’accès des publics, en particulier le public scolaire», soulignent les organisations syndicales. Celles-ci redoutent l’annualisation du temps de travail, la «banalisation rampante du travail dominical» et «l’installation de la précarité chez les fonctionnaires».

Faute d’accord lors d’une réunion tenue ce mercredi 6 janvier avec l’administration municipale, la grève prend corps. Dans ses nouvelles dispositions, l’Hôtel de Ville souhaite remplacer la récupération de temps, doublée pour les dimanches et jours fériés, par une rémunération de 0,74 euro par heure ces mêmes jours. SUDCT 66 et l’UNSA Territoriaux s’interrogent : «comment les agents pourraient-ils accepter une perte de près de 30 jours de congés récupérateurs ?».

Partager