Langue
Perpignan : la cathédrale retrouve les quarts et les demies perdus en 1963
Langue

Début décembre, la cathédrale Saint-Jean de Perpignan a retrouvé le coq doré à l’or fin qui orne son campanile et tient lieu de girouette. La mairie a signalé ce retour, vendredi 12 décembre, tout en précisant que le clocher sonne de nouveau les quarts, les demies et les heures. Le mécanisme de l’horloge et des deux cloches ont été reliés pour rendre à la ville un rythme de tradition, perdu en 1963. Cette sonorité présente de 8h et 20h, constitue une nouveauté pour de nombreux habitants et gens de passage. Elle rappelle la valeur monumentale des cloches de Saint-Jean, dont le bourdon pèse à lui seul 4 tonnes pour 2,02 mètres de diamètre. Ces deux éléments, qui fêteront leur 600ème anniversaire en 2018, ont veillé sur le chantier de restauration du campanile et de ses maçonneries, qui n’avaient jamais été retouchés depuis leur achèvement, en 1745. Cette étape finalisée en septembre à l’issue de deux ans et demi de labeur a représenté un budget de 500.000 euros, entièrement financé par l’Etat.

A l’issue du chantier, le coeur de ville retrouve sa « voix puissante » et son « paysage sonore », selon l’Hôtel de Ville. La cathédrale de Perpignan est parée pour l’installation du 133e évêque du territoire, Mgr Norbert Turini, le 18 janvier 2015 en présence de Luigi Ventura, Nonce apostolique de France, comme nous l’indique son secrétariat.