Langue
La Clau
Perpignan. Ils dénoncent des “politiques migratoires racistes” après le drame de Calais
Langue

Mercredi 24 novembre, les corps de 27 migrants ont été retrouvés sur le rivage et dans la Manche, au large de la ville de Calais. Des enfants figurent parmi les victimes de ce drame qui constitue le plus grand naufrage de ce type en territoire français, depuis 2014. On compte plusieurs dizaines de milliers de migrants morts en mer depuis plusieurs années, dont 1146 en Méditerranée au cours du premier semestre 2021.

Record de migrants algériens en Pays Catalan : chiffres et absurdités

A Perpignan, le Comité de soutien aux sans papiers 66 exprime sa colère et lance un appel à rassemblement, ce mardi 30 novembre. Ce ralliement attendu à 18h, devant la préfecture des Pyrénées-Orientales, sera un “hommage à toutes les victimes des politiques migratoires racistes de l’Union Européenne”, nous précisent les organisateurs.

Le comité observe que “la fermeture des frontières tue”, évoque des torts partagés entre deux États : “la Grande Bretagne qui fait gérer sa frontière par la police française et la France qui n’offre pas des conditions d’accueil à la hauteur de la misère des migrants”. Il souhaite des “politiques migratoires respectueuses de ceux qui frappent à nos portes ainsi qu’à la libre circulation des personnes contenue dans les articles 13 et 14 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme”.

Lire aussi :
Un passeur arrêté à Port-Vendres avec quatre migrants algériens

Partager

Icona de pantalla completa