Langue

La nouvelle passerelle de Perpignan, qui enjambe le fleuve de la Têt et relie la secteur du Théâtre de l’Archipel au quartier du Vernet, est en cours de finalisation avant les contrôles de sécurité réglementaires. Attendu pour mars, cet ouvrage ambitieux sera accessible à partir du 21 juin, jour de son inauguration officielle par le premier magistrat, Jean-Marc Pujol. Sur 130 mètres de longueur par et 9 mètres de hauteur, il consacrera le dernier projet post-mandat de l’ancien maire et président de l’Agglomération Perpignan Méditerranée, Jean-Paul Alduy, qui a souhaité en 2008 bâtir un lien physique entre deux quartiers et deux ambiances. Le 17 mai, l’artisan du projet déclarait sur la chaîne M6 : «Un élu doit être capable d’avoir une vision et d’imposer cette vision. Après la réalisation, on voit si l’on s’est trompé ou pas. Malheureusement, si on s’est trompé, ça reste longtemps».

Ce monument urbain d’un coût de 5,7 millions d’euros, estimé coûteux par temps de crise, semble promis au succès comme en témoignent les infractions opérées à son encontre. En effet, ses grilles ont été malmenées ou carrément ôtées par des habitants, pour un passage en force avant l’heure.

Partager

Icona de pantalla completa