Langue

Un coup d’accélérateur sera donné dans les prochaines semaines au plan de circulation de Perpignan, en accord avec le programme électoral de l’ancien maire, Jean-Paul Alduy, en 2009. Ce jeudi soir, la mairie a communiqué la liste des prochaines créations et extensions de « Zone 30 » dans la ville, dont le but est d’obtenir un « équilibre entre la vie locale et la circulation, en abaissant la vitesse des véhicules à 30km/h ». Dans le centre-ville, le vaste périmètre situé à l’intérieur de l’espace délimité par la place de la Résistance, le Boulevard Wilson, la rue Elie Delcros, jusqu’à la place Jean Moulin et les Boulevards Briand, Poincaré, Mercader et des Pyrénées, puis jusqu’au cours Lazare Escarguel et l’avenue Leclerc, verra la vitesse limitée à 30 km/h. Par cette mesure, qui doit apaiser les cadences de circulation, la mairie souhaite « développer la marche et la pratique du vélo », dont les adeptes seront autorisés à circuler à double sens dans certaines voies. Les principales avenues du quartier Saint-Assiscle, jusqu’à l’avenue de Prades, ou encore le quartier du Clos Banet et celui des Platanes, font partie de la stratégie. D’ici le début de l’année prochaine, les indications « Zone 30 » vont se multiplier à Perpignan, dans une invitation à modifier les habitudes des automobilistes, sur 59 km d’artères de circulation.

Partager

Icona de pantalla completa