Langue

Lleida sera la première grande ville catalane régulant le port de la burka et du niqab musulmans, après l’adoption, ce vendredi soir, d’une mesure municipale validée juridiquement, qui permettra de proscrire ces deux vêtements musulmans sur les lieux municipaux ouverts au public. Le 18 mai, le groupe municipal de centre-droit Convergence et Union avait interpellé le maire socialiste de Lleida, Àngel Ros, lui-même opposé au voile intégral, sur la présence de groupes musulmans salafistes à Lleida, considérés comme liés à une recrudescence du port de la burka. Depuis, la mairie, après comparaison avec plusieurs autres villes et pays européens, a conclu qu’une régulation vestimentaire est impossible, mais qu’une interdiction est possible au sein des services publics municipaux. M. Ros, qui s’appuie désormais sur l’opposition à la burka affirmée cette semaine par le président catalan, José Montilla, également socialiste, entend élargir le débat, afin que le Gouvernement catalan et l’Etat espagnol développent un dispositif légal complet. Pour sa part, la communauté musulmane de la région de Lleida représentée par 16 mosquées, dont certaines situées aux abords de la région de Cerdagne, entend démontrer le caractère inconstitutionnel de cette mesure historique.

Partager

Icona de pantalla completa