Langue
La Clau
Nuisances routières: les habitants de Joncet attendront pour quitter l’enfer
Langue

Le passage de la Route Nationale 116 par l’entonnoir du hameau de Joncet, dans la région du Conflent, occasionne toujours plus de désespoir chez les riverains, exposés à l’enfer. Alors que les 7 mètres de largeur de chaussée restent une étrangeté pour un axe sous responsabilité unique de l’Etat depuis 2005, l’Association pour le Contournement du hameau constate cette semaine que la verrue de Joncet est exclue d’un plan de rénovation de la RN116, dont le budget total, jusqu’en 2010, atteint 23 millions d’euros. L’association dénonce une « amnésie totale », car un « dossier Joncet », présenté par la Direction Régionale de l’Equipement en février 2009, a reçu l’approbation de la Communauté des Communes du Conflent et des 23 mairies concernées par la route. La préfecture des Pyrénées-Orientales a cependant justifié, le 22 octobre 2009, d’un délai pour obtenir les « dérogations nécessaires à la destruction de certains habitats d’espèces protégées », en l’occurrence un papillon et un petit lézard, avant d’annoncer une enquête publique dès l’automne 2010. Le président de l’association, Roland Hullo, évoque une « espèce humaine qui suffoque » et un « processus de désertification », tandis que le dossier reste bloqué au Ministère de l’Environnement, probablement en l’absence de crédits.

Partager