Langue

Après les oppositions survenues, en décembre 2008, contre un projet de parc éolien imaginé par la Communauté de communes des Aspres, une nouvelle fronde se développe, cette fois-ci dans la région du Conflent, face à un projet d’installation de 18 aérogénérateurs, présenté en octobre 2008 à Ille-sur-Têt. Une Zone de Développement Eolien (ZDE), présentée par la Communauté de Communes Roussillon-Conflent, prévoit en effet l’installation d’une ferme sur le Plateau de Montalba-le-Château. L’association « Canigounenc », fort documentée en matière de législation et de dispositifs ministériels, s’oppose tout net à cette implantation, qu’elle considère comme une menace paysagère, patrimoniale et même touristique, dans un dossier qu’elle juge anti-démocratique. Après avoir alerté la préfecture des Pyrénées-Orientales, en juin, les militants anti-éoliens ont organisé une réunion publique, ce dimanche dans la commune de Trévillach, dans la région du Fenouillèdes, située sur la zone d’impact visuel des éoliennes envisagées, d’une hauteur de 150 mètres. « Canigounenc », qui défend une « ruralité active » dans le secteur, situé entre 400 et 600 mètres d‘altitude, a précédemment déposé un « recours gracieux » auprès de la Mairie de Montalba afin d’obtenir un retrait du projet, néanmoins validé en conseil municipal.

Partager