Langue
La Clau
Nouveau cri du hameau de Joncet contre la déferlante des voitures de skieurs
Langue

Les vacances de Noël ne sont aucunement synonymes de repos pour le hameau de Joncet, traversé par la Route Nationale 116, transformée en route du ski pour plusieurs semaines. Ce samedi, l’Association pour le Contournement de Joncet (ACJ) a organisé une nouvelle manifestation sera organisée à même la route, pour alerter les pouvoirs publics sur « l’urgence de la déviation », d’après son président, Rolland Hullo. A l’identique des mobilisations des années précédentes, les opposants, confrontés à une déferlante de véhicules allant ou rentrant de stations de sports d’hiver de la Cerdagne et du Capcir, les opposants ont mis la pression sur les élus et sur l’Etat, qu’ils rendent en partie responsable de leur malheur.

Une série de chantiers réalisés jusqu’à présent sur la RN116, depuis Villefranche de Conflent jusqu’à Mont-Louis, en aval et en amont de Joncet, ont été cofinancés par l’Etat, la Région Languedoc-Roussillon et le Département des Pyrénées-Orientales, favorisant ainsi « l’accès nécessaire a l’essor économique des stations de ski », reconnaît M. Hullo. Ce dernier pointe du doigt un « clivage administratif », car l’Etat injectera 13,5 millions d’euros sur un montant de 20 millions nécessaire à la construction d’une déviation de Joncet, théoriquement prévue à compter de l’automne 2012. Mais la Région et le Département, invités à fournir les 6,5 millions restants, ont été dépossédés de la gestion de la RN116 en 2005, exclusivement gérée par l’Etat. L’ACJ, qui espère pouvoir respirer grâce à ce contournement routier, juge que les nuisances subies, sans « frontières régionales », méritent une accélération des démarches entre les institutions concernées. Or, après une retard de dossier lié à des freins environnementaux, désormais débloqués, l’enquête publique préalable a la déclaration d’utilité publique de la déviation salvatrice « se fait attendre » depuis 2007. Le contournement de Joncet, hameau de la commune de Serdinya-Joncet, dans la région du Haut-Conflent, est régulièrement évoqué depuis 2000.

Partager