Langue

Le futur nom de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées fera l’objet d’une consultation citoyenne dans les prochains mois, selon l’annonce réitérée de sa présidente, Carole Delga. Mais à ce jour, la seule dénomination défendue de manière coordonnée est «Occitanie-Catalogne», tandis que «Pyrénées-Méditerranée», défendue par le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, et son prédécesseur, Jean-Paul Alduy, n’est pas structurée. Samedi 20 février s’est déroulée à Narbonne une réunion des acteurs politiques catalanistes et occitanistes, partisans de la première formule. Le maire-adjoint de Perpignan et président du parti Unitat Catalana, Brice Lafontaine, le militant écologiste Pere Manzanares et le chanteur Pere Figueres faisaient partie des intervenants catalans de ce forum proposé à l’Ostal Occitan. Parmi les participants, le plus haut placé institutionnellement était Patrick Roux, conseiller régional membre du Partit Occitan. Soutiens d’un nom qu’ils estiment juste, historique et enraciné, les partisans d’«Occitanie-Catalogne» redoutent une marque territoriale choisie en fonction de Paris, c’est-à-dire comprenant l’ingrédient cardinal du «Sud» . Pour prolonger cette mobilisation, une pétition électronique est lancée sur le site de référénce mondiale Change.org.

Partager