Langue

Le retour progressif des beaux jours annonçant le printemps génère une situation délicate pour les personnes sujettes aux allergies dans les Pyrénées-Orientales. Les températures plus douces de ces dernières semaines ont favorisé la floraison des arbres les plus allergisants, notamment en Pays Catalan, qui figure parmi les territoires placés en alerte par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA). Cette structure de surveillance signale un niveau d’alerte déjà élevé, à l’identique de 2021. A la faveur du réchauffement climatique, floraison aidant, la gène intervient de plus en plus tôt, de sorte que, dès février, de premiers signes se sont présentés, avant une accentuation des désagréments, voire des risques, pour les sujets les plus sensibles.

La saison des allergies dure plus longtemps

Cette année, la floraison des cyprès est particulièrement en cause dans les allergies. Elle peut provoquer de l’écoulement nasal, des éternuements et des démangeaisons. Désormais, les périodes d’allergies débutent plus tôt et durent plus longtemps, d’autant que les pollens sont plus concentrés.

Partager

Icona de pantalla completa