Langue
La Clau
Moins de morts par overdose à Girona grâce à un autobus de seringues
Langue

La ville de girona dispose d’un système probant en matière de réduction de la mortalité par overdose, dénommé « narcosala », créé en 2007. Ce service de distribution de seringues, proposé par un autobus spécial, discrètement stationné quatre heures par jour dans le quartier de Vila-roja, permet d’éviter les contagions d’hépatite ou de Sida, tout en constituant un observatoire municipal des besoins des publics toxicomanes. Une infirmière, un éducateur et un « intégrateur » sociaux font partie de ce service, dont la vocation est d’améliorer l’état de santé des consommateurs de stupéfiants, tels l’héroïne et la cocaïne, par voie intraveineuse. Selon la mairie de Girona, qui a communiqué, ce lundi, un bilan 2009 de cette opération permanente, cette « narcosala » fait éviter au quartier nombre de morts par overdose, étant donné que 60% des seringues sont restituées par leurs usagers, dans un volume supérieur à la moyenne sud-catalane. A l’origine, ce service a suscité l’opposition des habitants, qui percevaient un danger à la vue d’apercevoir des toxicomanes circuler sur la voie publique, avant l’apparition d’un jugement de normalité envers cette prestation publique, organisée en partenariat avec le Département de la Santé du Gouvernement catalan.

Partager