Langue

Une action spectaculaire, favorisée par l’été et ses grands mouvements de population touristique, a eu lieu samedi dans le village de Terrades, proche de La Jonquera et de Figueres : le collectif citoyen « Salvem l’Empordà » a accroché un drapeau hollandais au balcon de la mairie. Cette association, illustrée dans l’opposition à la THT, a ainsi rejeté symboliquement un projet de lôtissement de luxe prévu sur la commune. Ce quartier résidentiel, à capital hollandais, comporterait 72 maisons sur des parcelles de 600 mètres carrés ainsi qu’une zone hôtelière de 160 places construite dans une forêt à haut risque d’incendie située entre un sanctuaire et le barrage de Boadella. Cette résidence, de type privatif, constituerait un ghetto de luxe, doté d’une seule entrée. Lluís Benejam, porte-parole de l’association, considère que cet projet « n’est pas valable dans la catalogne de 2008 » et argumente que la surface de zone bâtie serait supérieure à celle du coeur du village de Terrades. « Salvem l’Empordà » suggère avec humour le remplacement de la culture du cerisier, traditionnelle dans le secteur, par celle des tulipes… Ce projet d’urbanisation, refermé en 2002 par la Commission Territoriale d’Urbanisme de Girona, revient dans l’actualité suite à un recours.