Langue

C’est avec surprise que Mme Magda Casamitjana, maire de Roses depuis 2007 et ex-députée de 45 ans, s’est prononcée début octobre pour un renforcement de la langue française dans la Catalogne Sud proche, la langue anglaise ayant supplanté le français dans les écoles depuis de nombreuses années. Dans une quête de solutions économiques face à la crise, consciente du caractère surprenant de son idée, l’élue socialiste défend « l’authenticité de son affirmation » en mettant en avant les relations « importantissimes » entre la province de Girona et la France en matière de loisirs et d’économie. 33 ans après la fin du franquisme, lors duquel « aller à Perpignan était une action de recherche de liberté et de tolérance », Mme Casamitjana signale la présence de 4 millions de touristes Français par an en Catalogne Sud, argument massue pour « augmenter l’apprentissage du français chez nous », équilibré par « l’action réalisée par le république Française quant à la reconnaissance du catalan, en juillet dernier ». Cette année, 13.000 élèves de Catalogne Nord étudient le catalan tandis que 68.971 écoliers du Sud étudient le français, selon les chiffres de l’Académie de Montpellier et du gouvernement catalan.

Partager

Icona de pantalla completa