Langue

La 86e cérémonie de Miss France, organisée ce samedi 19 décembre au Zénith de Lille, a vu la participation de 31 candidates âgées de 18 à 24 ans, en succession de Camille Cerf, la gagnante de 2015. Cette grande fête de la beauté, avec intervention des téléspectateurs et d’un jury spécialisé, a comporté à 22h45 la sélection des 12 demi-finalistes de Miss France 2016, par le jury. Miss Martinique, Miss Provence, Miss Tahiti, Miss Côte d’Azur, Miss Nord-Pas-de-Calais, Miss Réunion, Miss Bretagne, Miss Aquitaine, Miss Alsace, Miss Languedoc, Miss Centre-Val-de-Loire et Miss Rhône-Alpes ont franchi ce passage. Les professionnels ont été guidés par des critères physiques, comportementaux et de culture générale. Mais la candidate du Pays Catalan, Anaïs Marin, qui avait notamment obtenu 15,5 sur 20 lors d’un test de 40 questions variées, en novembre, a été éliminée. Cette jeune femme de 21 ans, habitante d’Alénya, a cependant réussi à se distinguer, dans une émission qui aura porté haut les couleurs des Pyrénées-Orientales. Habituée des photos de mode et défilés, élue Miss Catalogne 2015 en mars dernier, cette étudiante en troisième année de licence Langue littérature et Civilisation Ancienne vise le métier de professeur des écoles.

Moins de régions, moins de miss ?

La réforme territoriale aurait pu entraîner une carte des miss, mais il n’en sera rien. Malgré le passage de 22 à seulement 13 régions au 1er janvier, le concours Miss France 2016 préservera sa propre cartographie. Le redécoupage territorial ne fera pas tomber le nombre de candidates à 13, et le Roussillon sera préservé.

Partager