Langue

La campagne pour les plaques minéralogiques portant un petit drapeau catalan, en remplacement du logo de la région Languedoc-Roussillon dans le département des Pyrénées-Orientales, fait l’objet de manipulations politiques. Selon un communiqué des « Amics du Burro Masqué » en date de ce lundi, les 8000 signataires d’une pétition Internet pour ces plaques, attachés à une marque identitaire à partager, sont actuellement abusés par le parti politique Convergence Démocratique de Catalogne. Jeudi dernier, celui-ci les a invités, pour 30 euros, à commander des plaques portant un drapeau catalan, fabriquées dans la région de Nice, sans pour autant avoir obtenu l’aval officiel de l’Etat. L’association, qui évoque de « fausses plaques pour vraie amende », rappelle que « toute modification (…) entraîne automatiquement une verbalisation » et pointe du doigt un opportunisme favorisé par l’approche des élections régionales. Les Amics du Burro Masqué dénoncent une « démagogie folkloriste » sur le dos des signataires, à l’approche du premier tour de scrutin, où le parti visé, qui prône pourtant la séparation du Languedoc et du Roussillon, soutient sans réserve la PS Hélène Mandroux, maire de Montpellier.