Langue

La réforme espagnole de la loi sur l’avortement, qui induirait un retour aux dispositifs en vigueur dans les années 1980, a mobilisé, ce samedi 8 mars à Barcelone. A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, environ 20.000 personnes ont revendiqué dans la rue un droit à l’avortement intact, en opposition aux intentions du gouvernement du très droitier Partido Popular (PP). Ce refus s’est accompagné de slogans dont les principaux étaient « Les femmes, nous accouchons. Les femmes, nous décidons », ou encore « Je décide, je désobéis. Avortement libre et gratuit ». Cette journée de revendications a été émaillée d’un incident provoqué par trois jeunes féministes infiltrées dans un meeting du premier ministre et président du PP, Mariano Rajoy, dans la ville basque de Saint-Sébastien. Les militantes sont parvenues à interrompre le discours, avant d’être expulsées, sous les cris de milliers de spectateurs scandant le slogan « Oui à la vie ».

Partager