Langue
La Clau
Manifestations à Barcelone et Girona contre l’austérité espagnole
Langue

Les mesures d’austérité budgétaires engagées par le gouvernement espagnol ont suscité des manifestations massives, le 19 juillet dans les rues des grandes villes du territoire espagnol. Le slogan « Ils veulent enfoncer le pays. Ne nous taisons pas » a ainsi été prononcé dans les rues de Barcelone, où les syndicats ont revendiqué la présence de 400.000 personnes, pour seulement 40.000 comptabilisées par la police municipale. Ces protestations populaires se sont produites en réaction, parmi d’autres mesures, à la diminution des prestations de chômage et à la suppression du 13e mois, traditionnelle à Noël chez les employés de la fonction publique. Parmi 80 manifestations observées sur l’ensemble du territoire, 7000 manifestants ont été présents à Girona, 8000 à Tarragona et 4000 à Lleida. Dans les rues de Madrid, une forte présence de fonctionnaires était remarquée dans la mobilisation, conclue face au Congrès des députés, barricadé et extrêmement protégé depuis une semaine par les forces de police.

A l’issue de cette journée, terminée à la tombée de la nuit, les dirigeants des syndicats majoritaires Union Générale des Travailleurs (UGT) et Commissions Ouvrières (CCOO) ont pu lancer un avertissement au gouvernement de Mariano Rajoy auquel ils ont adressé le message commun « La démocratie est en jeu ». Les deux centrales ont également réclamé un référendum sur le nouveau plan de réduction budgétaire de 65 millions d’euros, approuvé ce même jour au Congrès des députés.

Partager

Icona de pantalla completa