Langue
La Clau
L’UNEF dénonce la « suppression du redoublement » à l’Université de Perpignan
Langue

Le syndicat universitaire UNEF s’est insurgé, ce 23 mai, contre la volonté de l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) de procéder à ce qu’il nomme la « suppression du redoublement ». L’Union Nationale des Étudiants de France proteste contre une mesure qui « s’appliquera aux filières déjà soumises à des quotas en Licence première année », soit 120 étudiants en Administration Economique et Sociale (AES), 160 étudiants en Sociologie et 150 en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS). L’Université, qui évitera le redoublement à ses éléments dont la moyenne annuelle sera inférieure à 6 sur 20, a adopté ce projet le 14 avril dernier, en Commission Formation et Vie Étudiante de son Conseil Académique. Dans un communiqué, l’UNEF défend une « seconde chance par les étudiants » et affirme que ce changement, voué à améliorer le niveau général de l’établissement, « privera des dizaines d’étudiants de la possibilité de suivre la filière de leur choix, les obligeant à des réorientations forcées ».

Partager

Icona de pantalla completa