Langue

L’otage catalane Alicia Gámez, membre de l’ONG Barcelona Acció Solidària a été libérée par Al-Qaeda en raison d’un état de santé précaire et de sa conversion à l’islam, selon un communiqué dévoilé ce vendredi matin par l’organiste terroriste internationale Al-Qaeda. Ce document, auquel le journal espagnol El Pais a eu accès, précise qu’Alicia Gámez a reçu comme nouveau prénom celui de « Aïcha ». L’organisation terroriste internationale indique qu’il s’agit d’une conversion effectuée volontairement par l’engagée humanitaire, exige par ailleurs le versement d’une rançon d’environ cinq millions dollars en échange de la libération des deux autres otages catalans, Roque Pascual et Albert Vilalta, qui restent séquestrés en Mauritanie. Les trois militants humanitaires ont été enlevés en novembre 2009 dans la partie Nord de la Mauritanie, à bord d’un convoi qui faisait route vers le Sénégal. Lors de ses premières déclarations, ce jeudi, l’ex-otage a tenu à préciser le rôle majeur tenu par les démarches diplomatiques du Gouvernement catalan pour sa libération, obtenue à l’issue de 102 jours de captivité.

Partager

Icona de pantalla completa