Langue

La crise économique espagnole a des conséquences directes sur la venue de migrants en Catalogne Sud, pour la première fois en baisse, comparée aux dernières années. Le nombre de permis de séjour et de régularisations tout comme le nombre de permis de travail, suite notamment à la diminution d’offres dans le secteur du bâtiment, très touché par la crise, sont les critères qui guident ce constat, selon le délégué du Gouvernement espagnol en Catalogne, Joan Rangel, qui décrivait la situation le 25 juillet à Barcelone. Environ 200.000 dossiers de régulation d’immigrés ont été gérés de janvier à juin 2008 en Catalogne Sud, dans une diminution nette de presque 50.000 personnes par rapport à la même période de 2007. Les bureaux des étrangers du territoire espagnol, où l’on relève une majorité de demandes du Maroc, de Colombie et de l’Équateur, ont enregistré une chute de 21% sur la même séquence. Cependant, si les lumières de l’eldorado sud-Catalan ont moins de force que lors des dernières années, la Catalogne Sud, et spécialement Barcelone, reste la première destination des migrants en Espagne.