Langue

Le Conseil de l’Europe considère que l’Espagne emploie trop peu le catalan, le basque et le galicien, ses langues constitutionnelles à côté du castillan. Dans un bilan portant sur l’application de la Charte Européenne des Langues régionales et minoritaires, rendu public jeudi, l’autorité européenne déplore que les services publics espagnols, dont ceux de la Justice, de Correos, équivalent de La Poste et de Renfe, homologue de la SNCF, présentent encore de fortes inégalités de traitement envers les langues officielles, leurs personnels, qui les maîtrise peu, étant habitué à les marginaliser. Un comité d’experts européens réclame ainsi des améliorations dans ces secteurs, tout en se réjouissant de la réussite du système d’immersion linguistique en langue catalane en vigueur en Catalogne Sud. Au nom de la diversité, ce rapport, qui signale également un usage insuffisant du catalan dans l’enseignement dans les Îles Baléares, met à l’index l’Espagne pour ne pas avoir signalé à l’Europe l’existence sur son sol du portugais, de l’arabe, du tamazight et du caló, parlé par les Gitans.

Partager

Icona de pantalla completa