Langue

Le débat sur les langues régionales se tend au Conseil Général des Pyrénées-Orientales, qui a reçu le 2 mai un refus installation de panneaux en catalan aux entrées du Pays Catalan par l’autoroute A9 à Salses et au Perthus, sur l’exemple de la signalisation de la départementale 900. Le Président socialiste du Conseil Général, Christian Bourquin, s’énerve, ce lundi 16 juin, en jugeant ce refus « pas raccord avec les déclarations d’intention », en référence à l’amendement adopté par l’assemblée nationale le 23 mai, visant à inscrire dans la Constitution française la mention «Les langues régionales appartiennent au patrimoine» de la Nation. La réponse négative, expédiée par vulgaire e-mail par les Autoroutes du Sud de la France, indique « l’Etat (…) n’autorise pas les panneaux libellés en langue locale ou régionale« . Les deux panneaux « Benviguts a Catalunya Nord » voulus par la politique départementale resteront donc au placard, en contradiction avec la déclaration de la Ministre de la Culture, Christine Albanel, le 7 mai : « nous conforterons la bataille (…) pour favoriser le multilinguisme et la diversité culturelle ». Par ailleurs, le sénateur PS Jean-Luc Mélenchon jugeait ce matin, face au Figaro Magazine, le débat sur les langues minoritaires « contraire à notre Constitution, absurde et dangereux ».

Partager

Icona de pantalla completa