Langue

Depuis 2009, le Métro de Barcelone subit un accroissement de vols à la tire, dont les auteurs prennent généralement les touristes pour cible. Selon une révélation effectuée ce dimanche par l’entreprise Transports Métropolitains de Barcelone (TMB) à l’agence Europa Press, cette déliquence spécifique, qui a augmenté « dans une proportion barbare », contraint à une politique de surveillance appropriée. Ces derniers mis, dans le contexte de crise, les agents de sécurité de TMB ont également observé l’augmentation de clans familiaux de musiciens, qui jouent dans les convois, en dépit de l’interdiction de cette activité en dehors d’un cadre très réglementée. Ces musiciens, généralement roumains, choisissent le plus souvent les stations de grande affluence, mais en dehors des heures de pointe, afin de pouvoir prendre la fuite au plus vite lorsque les agents interviennent pour les expulser du réseau métropolitain. Depuis 2001, TMB et l’Association « Musiciens de Rue et du Métro de Barcelone » travaillent en partenariat avec la Mairie du district de Ciutat Vella pour réguler la présence des musiciens sur 32 points signalés dans les stations. Barcelone compte en effet une liste impressionnante de 600 groupes de musique répertoriés, habilités à jouers pour les usagers du métro.

Partager

Icona de pantalla completa