Langue

La station côtière de Lloret de Mar s’est transformée en quelques années en destination de choix pour de nombreux jeunes Français, attirés par les « Spring Break ». Organisées dans cette ville spécialisée dans le tourisme industriel, fort peu culturel, ces pauses printanières prisées par les étudiants avides d’excès en tout genre ont fait l’objet de plusieurs reportages français, diffusés notamment sur la chaîne M6. En avril 2009, nous relations ainsi les désordres occasionnés par une véritable émeute, dont les acteurs étaient 50 jeunes issus de l’hexagone. Au fil des années 2000, ces activités ont gagné en alcoolisation et en violence, jusqu’à franchir un nouveau palier, ce lundi. Vers 4h30 du matin, 400 à 500 jeunes touristes de nationalité française et italienne se sont affrontés en pleine rue, dès la fermeture des discothèques de la ville. Cette bagarre, multiple et générale, déclenchée par une altercation entre deux jeunes touristes, a mobilisé les effectifs de la police municipale de Lloret de Mar et de la police catalane, les Mossos d’Esquadra.

Les agents ont été molestés parfois gravement par des bouteilles jetées par les jeunes étrangers dont le comportement, probablement favorisé par l’éloignement du pays, devient globalement inquiétant. Les forces de police ont même dû faire usages de balles en caoutchouc pour disperser cette mobilisation, qui n’a pas manqué d’excéder les habitants, tout en inquiétant les autorités gouvernementales catalanes. Cette nouvelle émeute, qui a comporté des dégradations sur le mobilier urbain de Lloret de Mar, s’est conclue par l’arrestation d’un jeune Français. Âgé de 23 ans et déjà connu pour des faits similaires, le perturbateur a été présenté au juge de la ville de Blanes, ce lundi après-midi. Pour tenter de résoudre cette problématique, la fédération catalane des patrons d’établissements nocturnes, la Fecasarm, a exigé ce lundi soir que les horaires d’ouverture des discothèques soient étendus, afin d’éviter les situations conflictuelles.

Ces faits graves, qui ne sont pas isolés, s’accompagnent ça et là d’incidents variés, observés dans la même station côtière, en proie à une véritable dérive touristique nord-européenne. Ce même lundi, une jeune Hollandaise de 18 ans a porté plainte pour viol auprès des Mossos d’Esquadra, au sujet d’abus subis sur une plage de Lloret, dans la nuit de vendredi à samedi. L’agresseur serait un jeune Allemand, rencontré précédemment dans une discothèque.

Partager