Langue
La Clau
Les services secrets d’Israël et des USA surveillent l’islam radical en Catalogne
Langue

En décembre dernier, la révélation de la présence d’une agence d’espionnage américaine à Barcelone, chargée de surveiller les réseaux islamistes, avait indiqué que quelque chose avait changé en Catalogne du Sud. Ce jeudi, la réalité d’une activité de réseaux à vocation terroriste sur le territoire a été confirmée à Madrid par la police catalane, les Mossos d’Esquadra, lors d’une journée consacrée au mouvement djihadiste en Espagne. L’un des représentants du corps catalan, David Miquel, a informé les assistants de la mise en place d’une unité d’espionnage de la CIA, hébergée par le consulat américain à Barcelone, mais également d’un dispositif plus large. En effet, des agents secrets au service d’Israël, du Pakistan, du Maroc et d’Inde, opèrent principalement à Barcelone, tandis que la CIA a aussi discrètement investi la région de Tarragona, située plus au Sud. Ces agents internationaux ont reçu pour mission de surveiller l’activité des partisans du jihad islamique, et de détecter d’éventuels préparatifs d’attentats.

L’identification des têtes de réseaux, les modes de financement des groupes islamistes et leurs possibles soutiens figurent également dans les prérogatives reçues par ces agents. Ces derniers mois, la police catalane a décelé un procédé financier basé sur une relation permanente avec des délinquants ordinaires, chargés de fournir aux réseaux d’importantes quantités d’argent, réunies grâce au trafic de drogue et au vol de cartes de crédit. Par ailleurs, certaines associations musulmanes sud-catalanes, régulièrement subventionnées, pourraient s’avérer être des interfaces, menant vers des groupes radicaux.

Partager