Langue
La Clau
Les sénateurs Jean-Paul Alduy et Paul Blanc votent contre l’euthanasie
Langue

Le débat sur l’euthanasie, largement amorcé dans l’Union Européenne, a comporté le mois dernier un scrutin majeur organisé au Sénat, dont les détails n’ont officiellement été communiqués que ce mercredi. Lors de la séance du 25 janvier 2011, ce grand sujet a fait l’objet de discussions relatives à deux amendements visant à supprimer l’article 1er de la proposition de loi relative à l’assistance médicalisée pour mourir. En d’autres termes, cette étape a vidé de sa substance le texte, dont l’article initial précisait que « Toute personne capable majeure » en proie à une « souffrance physique ou psychique qui ne peut être apaisée ou qu’elle juge insupportable » peut obtenir une « assistance médicalisée permettant, par un acte délibéré, une mort rapide et sans douleur ». Le résultat, qui a engagé 322 votants, pour 315 suffrages exprimés, a ainsi débouché sur la suppression dudit article, à 172 pour, et 143 contre. Parmi les sénateurs catalans défavorables à l’introduction en France, à l’égal des Pays-Bas, du Luxembourg et de la Hongrie, d’un dispositif d’euthanasie concertée, figurent Jean-Paul Alduy et Paul Blanc, ce dernier membre de commission des affaires sociales. Les deux élus se sont exprimés à l’identique de l’immense majorité, soit 141 voix, du groupe UMP, dont ils font partie. Cependant, 3 voix du même groupe se sont exprimées pour le fameux article 1er, et 3 autres ont choisi l’abstention.

Partager