Langue
La Clau
Les retraités pauvres du Roussillon, contraints d’organiser une rifle
Langue

L’Union Nationale des Retraités et Personnes âgées (UNRPA), dont la fédération des Pyrénées-Orientales relaie les préoccupations économiques et sociales des séniors les moins favorisés, se voit obligée, ce dimanche, à organiser un loto, pour « défendre leurs droits ». En écho à l’appauvrissement de certains retraités du Pays Catalan, cette initiative inédite est appuyée par les arguments de l’UNRPA, qui rappelle une baisse continue du pouvoir d’achat des retraités, alors que « la précarité va s’aggraver encore plus », comme semblent l’indiquer les 675 euros actuellement attribués au titre de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), c’est-à-dire le « minimum vieillesse », bien en dessous d’un seuil de pauvreté, avoisinant 800 euros. Face à « l’augmentation considérable des prix et des dépenses de santé », l’UNRPA craint pour 2009 une nouvelle baisse de pouvoir d’achat pour les personnes âgées, et regrette, « Au titre de la solidarité », que la hausse du minimum vieillesse, au premier avril, se soit limitée à 1%. Cette étonnante rifle des retraités, dotée de lots essentiellement alimentaires, aura lieu ce dimanche après-midi à Alénya, en plaine du Roussillon.

Partager