Langue

Après plusieurs années de tentatives de régulation et d’intimidations, le nombre de femmes exerçant la prostitution sur les routes entourant La Jonquera est en progression. Selon le dernier rapport de la fondation Apip-Acam, publié ce 15 avril, un phénomène de recrudescence a été observé en 2014, malgré les amendes dont les clients sont passibles depuis 2012. Apip-Acam, structure à caractère privé basée à Barcelone, Barcelona, Valence et Saragosse, a lancé en 2013 un programme d’accompagnement intégral envers les professionnelles du sexe présentes à l’air libre, spécifiquement à La Jonquera. Ses recensements, en marge des dispositifs publics, certifient la présence de 111 prostituées l’année dernière. Leur profil majoritaire correspond à des jeunes femmes de moins de 25 ans, originaires de l’Europe de l’Est, ayant des enfants restés au pays. La plupart s’avèrent subir un contrôle familial.