Langue

Ce vendredi 7 août, 30 tracteurs notamment invités par la délégation FDSEA de Perpignan ont bloqué la route menant au col du Puymorens, en Cerdagne. Cette mobilisation a obéi au slogan «Laissez-nous travailler et produire français». Mais simultanément, d’autres agriculteurs catalans passaient à l’action à Lleida. 300 paysans ont pris d’assaut deux supermarchés, un LIDL et un ALDI, dans le secteur Neoparc de la capitale de la Catalogne de l’Ouest. L’Association d’Entrepreneurs Agraires de Lleida a protesté par la méthode forte contre la politique de prix cassés que ces enseignes allemandes pratiquent envers les pêches de Lleida. 10.000 tonnes de fruits ont été déversées, des pneus ont brûlé et une vitrine a été brisée par des chariots. Plusieurs détachements anti-émeutes de la police catalane, les Mossos d’esquadra, sont intervenus, tandis qu’un drapeau allemand était brûlé. Des pêches et des poires ont service de projectiles contre les deux grandes surfaces.

Dans le dossier agricole européen, les imbrications et les problèmes restent complexes. En effet, il y a tout juste un an, une action contre les pêches de la région de Lleida était menée par la FDSEA à Perpignan. Aucun territoire ne semble ainsi détenir l’exclusivité de la crise.