Langue
Les patients “Covid Long” sont traités à Saint-Esteve et au Barcarès
Langue

Les personnes porteuses du coronavirus de façon durable, répertoriées sous la formule “Covid long”, disposent désormais de deux établissements référencés en Pays Catalan. La clinique La Pinède de Saint-Esteve (Groupe Clinea) et le Centre de Rééducation Fonctionnelle Le Floride (groupe Elsan) situé au Barcarès sont les deux “centres de rééducation et réadaptation” destinés à aider les malades à retrouver leur autonomie, précise l’Agence Régionale de la Santé. Ce lundi 13 décembre, l’administration liée au ministère du même nom a publié la liste de ces lieux labellisés pour la prise en charge de ces patients. Ces structures pourront proposer une évaluation, un programme de soins et une “prise en charge pluridisciplinaire de rééducation, réadaptation et réinsertion personnalisée adaptée”, souligne l’ARS.

A Perpignan, une cellule de coordination au 05 48 07 06 60

 Selon la Haute Autorité de Santé, près de 20% de patients présentent encore un ou plusieurs symptômes initiaux au-delà de cinq semaines après l’infection Covid et plus de 10 % sont toujours affectés après 6 mois. Ces situations exigent des “initiatives innovantes”, indique cette autre administration. Il n’existe actuellement aucune thérapeutique validée en dehors des traitements symptomatiques qui nécessitent un accompagnement adapté à chaque patient. La reconnaissance des porteurs de Covid long, qui sont parfois des enfants, est une avancée importante dans le traitement global du virus. A Perpignan, une cellule de coordination post-Covid est “d’ores-et-déjà” mise en place. Accessible par téléphone au 04 48 07 06 60, elle est ouverte aux patients, à leur leur entourage et aux professionnels de santé.

Les situations complexes traitées à Perpignan

Par ailleurs, le Centre Hospitalier de Perpignan est désigné comme “centres de recours de médecine pour des plans de soins personnalisés”, dans le but de “répondre aux situations des patients présentant des situations plus complexes”. L’ARS y prévoit notamment la prise en charge en hospitalisation de jour en médecine. L’hôpital est chargé de diagnostiquer, établir un plan de soins personnalisé et vérifier sa mise en œuvre réelle.