Langue
La Clau
Les naissances hors-mariage montent à 66% dans les Pyrénées-Orientales
Langue

Fin février, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a actualisé discrètement les chiffres de la natalité et de la fécondité pour l’ensemble de la France. Pour les Pyrénées-Orientales, la nouvelle masse de pourcentages, issue des relevés de 2012, fournit une radiographie sociale selon laquelle les enfants naissent très majoritairement hors-mariage, à hauteur de 66,4%, pour une moyenne nationale de 56,7% et régionale de 59,9%. Compte tenu de sa pyramide des âges, le Pays Catalan, qui a compté 4943 naissances cette même année, affiche un faible taux de natalité, à 10,8%, contre 12,6% en France et 11,2% en Languedoc-Roussillon. Par ailleurs, si l’âge moyen des mamans est de 30,1 ans au niveau national, le chiffre régional est de 29,9 ans, tandis que le département des Pyrénées-Orientales se caractérise par des enfantements à 29,3%.

La fécondité des mères de 15 à 24 ans, plus importante

Avec un taux de fécondité de 2,01 enfant par femme, les Pyrénées-Orientales égalent strictement la moyenne nationale, tandis qu’en Languedoc-Roussillon, le département du Gard se distingue par un taux de 2,03 enfants. Mais elles présentent une proportion importante de jeunes mamans, selon le « Taux de fécondité selon l’âge de la mère » de l’Insee. La tranche d’âge des 15-24 ans détient un taux de 0,42% pour des moyennes nationale et régionale égales, limitées à 0,31%. A l’inverse, les mères les plus âgées, appartenant à la tranche des 35-49 ans, sont moins nombreuses, à hauteur de 0,35, contre 0,42 en France et 0,39 en Languedoc-Roussillon. Ces statistiques laissent entrevoir un portrait territorial contrasté par rapport à l’ensemble français, sur fond de culture méditerranéenne et de difficultés économiques structurelles. Les mères, plus jeunes et plus souvent célibataires ou pacsées, tendent à pouvoir favoriser l’enfantement faute de carrière professionnelle.

Partager

Icona de pantalla completa