Langue
La Clau
Les mineurs pourront changer de sexe en Espagne sans expertise médicale
Langue

Un avant-projet de loi visant à autoriser les mineurs à changer de sexe sans avis médical est en cours de rédaction en Espagne. Ce texte préliminaire à la “loi d’égalité des personnes trans” est préparé par le ministère de l’Égalité, au sein d’un gouvernement central tenu par le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE), avec le soutien de la formation d’extrême gauche Podemos. Il valide les traitements hormonaux dès l’âge de 16 ans pour les candidat(e)s à) la transition sexuelle, mais, à partir de 12 ans, il sera possible se changer de nom, en fonction de son ressenti intime. Cette disposition, en accord avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), garantit la protection des droits spécifiques à toutes celles et tous ceux “dont l’identité de genre de correspond pas au sexe qui leur a été assigné à la naissance”.

Défense de l’identité de genre

Le texte en préparation inclut la possibilité de ne plus indiquer son sexe sur les pièces d’identité, en regard à la volonté des personnes qui ne se reconnaissent dans aucun des deux sexes. L’identité de genre sera ainsi prochainement garantie par l’Espagne, sans limitations liées “à des raisons d’âge, de sexe, d’origine raciale ou ethnique, de nationalité, de religion, d’orientation sexuelle, d’expression de genre, de caractéristiques sexuelles, de handicaps, de maladies, de situation sérologique, de langue, de classe sociale, de migration, de situation administrative ou toute autre condition personnelle”. La ministre espagnole de l’Égalité, Irene Montero, estime que ces mesures “rendent aux individus le droit à décider de leur corps et de leur être”.

Partager