Langue

Les jeunes de Catalogne Sud disposent du sperme de pire qualité de toute l’Espagne, selon une étude présentée hier : 22,7% des échantillons analysés sur le territoire entre juin et juillet 2007 indiquent une concentration « pauvre » en spermatozoïdes, évaluée à 20 millions. Ces chiffres, établis sur une population de 18-30 ans sollicitée par l’Institut Marquès, indiquent que 57,8% des jeunes citoyens espagnols ont un sperme de « mauvaise qualité », avec des conséquences possibles dans la procréation. Selon le Docteur Marisa López Teijón, qui a dirigé cette étude, l’origine de ce phénomène massif est une altération de chromosomes produite par l’environnement industriel, dont les substances chimiques accumulées sur les tissus gras de l’organisme agissent comme des hormones féminines, parfois dès la grossesse des mères qui portent des garçons. Les études similaires au plan européen démontrent que la qualité du sperme est supérieure en Finlande, moins industrialisée, qu’au Danemark, plus industrialisé, mais la consommation d’alcool et de tabac ainsi que le stress n’en altèrent pas la qualité. Selon Mme López Teijón, la seule solution pour améliorer la qualité du sperme est « d’éjaculer beaucoup, seul ou accompagné » afin d’éliminer les spermatozoïdes et stimuler la production.

Partager