Langue
La Clau
Les jeunes sud-catalans, en précarité maximale, restent chez papa-maman
Langue

Selon une étude du gouvernement catalan révélée hier par Carme Capdevila, Ministre-conseillère à l’action sociale, le constat portant sur les 15-29 ans est alarmant pour la jeunesse sud-catalane. En effet, seulement 3 jeunes sur 10 ont acquis leur indépendance et ont quitté le toit familial tandis que la moitié peinent à boucler leurs fins de mois. Les trois quarts cette tranche d’âge débutent d’ailleurs leur vie professionnelle par des contrats précaires, et même pire, 30 % n’en sont pas sortis au delà de 30 ans, le recours à la précarité étant structurel en Catalogne Sud. Quant aux salaires, 62 % de la jeunesse, étudiée en 2007, perçoit moins de 1000 € par mois, pour une moyenne établie à 939 € chez les hommes et 857 € chez les femmes. Précarité professionnelle et bas salaires expliquent la non-émancipation, le taux de chômage s’établissant à 16,7 % pour les 16-29 ans. Loin du confort de leurs aînés, 54 % de ces jeunes ont un trajet de vie en dents de scie et 52,2 % sont surdiplômés pour l’emploi qu’ils occupent. Plus grave encore, cette étude ayant été réalisée avant la crise, les résultats portant sur 2008 et 2009 devraient être largement pires. Ce constat, comparable dans nombre de pays européens dont la France, s’illustre par les émeutes actuelles produites en Grèce.

Partager

Icona de pantalla completa