Langue

Les événements de la nuit de la Saint Jean, la plus courte de l’année, ont été très suivis, cette année, dans chaque ville et village de Catalogne, bien qu’en Catalogne du sud,de nombreux citadins aient choisi cette date, veille d’un jour férié, pour s’éloigner des villes. La fête, célébrée, au sud, à domicile, sur les places et dans les discothèques, a été accompagnée de la « coca de Sant Joan » (fougasse de la Saint-Jean), occasionnant d’importantes files d’attente dans les pâtisseries, tandis que la flamme du Canigou était reçue à Perpignan, Girona Roses, Barcelone, Vic, et d’innmbrables autres villes. Cette année, la nouveauté a été la nette progression de recours au réseau Twitter, où le message « tweet » écrit avec la forme « #Santjoan » s’est répandu comme jamais. La veillée de la Saint-Jean, considérée comme la fête commune des territoires de langue catalane, de Valence jusqu’à Salses, en passant par les Îles Baléares et l’Andorre, maintient le feu comme ingrédient essentiel. La tradition de la cueillette des herbes de la Saint-Jean, présente sur l’ensemble des territoires, a été suivie une nouvelle fois, à Perpignan, où la Casa Pairal du Castillet a prodigué des conseils en la matière, tandis que le Centre Technologique Forestier du gouvernement catalan a fourni, au sud, des conseils et des recommandations pour les rassembler.

Partager