Langue

La préparation des fouilles visant à localiser les dépouilles d’Allison et Marie-Josée Benítez, dont les autorités judiciaires ont la certitude du décès, a débuté ce lundi 9 septembre. La discrétion sur cette étape impose le silence des enquêteurs, mais plusieurs sources concordent à mentionner son démarrage. En soirée, la chaîne parisienne M6 affirmait que ces opérations avaient débuté dès le matin, tandis que les Journaux du Midi, à Perpignan, évoquaient plus prudemment la mise en place d’une étape préliminaire. Celle-ci concerne une approche du terrain, sans fouilles entamée, aux alentours de Leucate, dans le département de l’Aude, à 30 km du domicile familial de la famille Benítez, rue Richepin, dans le quartier du Bas-Vernet de Perpignan. La police judiciaire, chargée d’élucider la disparition de la fille et de l’épouse de Francisco Benítez, aurait identifié trois sites possibles où les corps pourraient avoir été ensevelis.

Une éventuelle découverte macabre dans les prochains jours

Les probabilités de localisation, issues d’une passage au crible de l’agenda du légionnaire, de ses communications téléphoniques et des distances qu’il a parcourues en voiture, donnent lieu à plusieurs hypothèses. En fonction de ces paramètres, une découverte, par définition macabre, est envisagée pour les prochains jours, mais l’éventualité d’une destruction partielle ou totale des corps des deux victimes n’est pas à écarter.

Partager

Icona de pantalla completa