Langue

Le président de l’Acor, association des commerçants, restaurateurs et hôteliers de la ville de Roses, Miquel Punsí, se plaint, dans une interview publiée cette semaine par le quotidien « Diari de Girona », de la mauvaise éducation et de l’incivisme de la clientèle française et hollandaise. Les reproches faits aux vacanciers concernent des accoutrements torse nus ou pieds nus, et la consommation de glaces ainsi que de boissons à l’intérieur des commerces, dans une mauvaise humeur affichée. « C’est révoltant. Les gens laissent leur bonne éducation à la frontière. Si on le leur signale, beaucoup protestent ». Ces attitudes contraignent d’ailleurs la plupart des commerçants à la pose d’affiches de rappel des règles du simple savoir-vivre. Ce phénomène commun à beaucoup de stations balnéaires mais aussi de villes touristiques, en Catalogne du Nord et du Sud, notamment en matière de tenues vestimentaires, a poussé par ailleurs la Confédération du commerce, les hôteliers et la FAVB, la fédération des associations de voisins de Barcelone, à émettre une plainte auprès de la mairie de la capitale catalane, en vue de verbaliser les personnes circulant en maillot de bain ou torses nus dans les rues de la ville.

Partager