Langue

Ce mardi après-midi, l’UNESCO a reconnu la tradition des castellers de Catalogne comme élément du patrimoine culturel et immatériel de l’Humanité. Cette décision a été adoptée à Nairobi, au Kénya, lors d’une réunion de la branche culturelle de l’ONU. La candidature des castellers, qui avait reçu le soutien unanime du Parlement de Catalogne en 2008, a été appuyée ultérieurement par une délégation de la Coordination de Groupes Castellers de Catalogne et du ministère-département de la Culture du gouvernement de Catalogne, auprès des instances de l’UNESCO à Paris. A ce jour, la liste mondiale des 166 éléments culturels essentiels au monde comprend trois marques identitaires catalanes, la Patum de la ville de Berga, en Catalogne intérieure, ainsi que les traditions valenciennes de la Festa d’Elx et du Tribunal des Eaux de València. La sauvegarde du patrimoine immatériel, validée en 2003 par l’UNESCO, a été ratifiée par 132 Etats. Elle permet de protéger les expressions orales, les arts du spectacle, pratiques sociales, rites, connaissances, événements festifs et techniques artisanales qui constituent le génie des hommes. L’inclusion des castells au catalogue de l’UNESCO a déclenché la liesse des grands jours dans la ville de Valls, proche de Tarragona, reconnue comme berceau de cette tradition. Les castellers, vecteurs d’intégration sociale, se sont étendus à l’ensemble de la Catalogne depuis les années 1990. En Catalogne du Nord, les Castellers du Riberal et les Castellers del Vallespir assurent leur popularisation.

Partager

Icona de pantalla completa