Langue

L’association « Els Amics du Burro Masqué » (ABM), qui veille symboliquement aux destinées du Pays Catalan, met les pieds dans le plat électoral, en s’adressant à l’ensemble des têtes de liste aux élections régionales pour le Languedoc-Roussillon. Dans une lettre ouverte transmise mercredi, sa présidente, Florence Escuder, interroge les 11 candidats sur de « nouvelles plaques d’immatriculation » identifiées par et pour la majorité des habitants. Selon les ABM, qui s’appuient sur une pétition électronique lancée il y tout juste un an, le 20 février 2009, « une immense majorité de Catalans » préfèreraient « le drapeau catalan en place et lieu du logo actuel, résidu de la Septimanie » imaginée par Georges Frêche en 2005. Si ce dernier, au départ attentif, néglige désormais cette idée, sans raison apparente, l’association sollicite cependant la position des adversaires du président régional, face à une demande de dérogation auprès du ministère de l’Intérieur, pour obtenir des couleurs territoriales, à l’image de la Corse ou de la Bretagne. Cette intervention intervient alors qu’un marché de vente d’autocollants, étrangère à l’association, se développe sur Internet, sans aucune valeur légale. Certains s’annoncent même « très résistant aux variations de température , uv , karcher et impacts ».

Partager