Langue

La thématique citoyenne des incivilités, du tapage nocturne et des nuisances sonores en général justifie une politique d’un nouveau genre à Perpignan. Ce lundi, l’association « Consommation, Logement, et Cadre de Vie » (CLCV), la Fédération Départementale pour le Logement Social du Pays Catalan, et le bailleur Roussillon Habitat, ont inauguré d’étonnants « A.T.E.L.I.E.R.S du Bruit ». Ce dispositif éducatif à destination des enfants et des adultes, dont le sigle résume « Agir Tous Ensemble et Lutter contre les Incivilités et l’irrespect », est présenté dans un appartement témoin situé place Manuel de Falla, dans le quartier populaire du Vernet. Pour la CLCV, la promotion du « mieux vivre ensemble » exige ce partenariat, qu’elle avoue être , dont le but est la mobilisation des habitants de la « cité » autour de la « problématique du bruit ». Par communiqué, l’association, rattachée à une fédération de « consommateurs et d’usagers », indique un « but inavoué », celui de « faire accepter la présence de l’autre », au sein d’ensembles résidentiels abritant généralement des personnes défavorisées, où se mêlent toutes les générations, de nombreuses cultures et des confessions variées.

Partager