Langue
La Clau
Le vol de cocaïne à la PJ de Paris tourne à l’affaire familiale à Perpignan
Langue

L’affaire du vol de cocaïne dans les locaux de la Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris, dont l’auteur présumé est le catalan Jonathan G., comporte des suites. Quatre de ses proches ont été mis en examen vendredi 16 janvier. Son épouse et son frère, ainsi que deux policiers, ont été interpellés lundi 12 janvier puis interrogés au fil de la semaine. Ils devront répondre à la justice au motif de « blanchiment de trafic de stupéfiants en bande organisée », « recel de détournement de biens par personne dépositaire de l’autorité publique » et « destruction, soustraction, recel d’objets de nature à faciliter la découverte d’un délit ou la recherche de preuve ». Les agents visés ne seraient pas affectés au 36, quai des Orfèvres parisien, où le vol a été opéré, mais l’un d’eux serait en poste à la préfecture de police de Paris. La femme de Jonathan G. est parallèlement poursuivie au titre de « subornation de témoin ».

Un gendre idéal au côté obscur

Le 24 juillet dernier, 52,6 kilos de cocaïne, d’une valeur de 2 millions d’euros à la revente, étaient dérobés au fameux 36, quai des Orfèvres. Dans la nuit du 24 au 25 juillet, Jonathan G. avait été aperçu entrant dans les locaux avec deux sacs, avant de quitter les lieux. Confondu par les caméras de surveillance, ce brigadier de 34 ans a été arrêté à Perpignan avec sa femme et l’un de ses frères, ultérieurement relâchés. Jonathan G., menotté et transporté à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes, a été transféré à Paris. Le 6 août, il était incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis, en région parisienne, après avoir annoncé qu’il ne parlerait qu’au moment opportun et lancé « Et des têtes tomberont ». Enfant du quartier Saint-Jacques de Perpignan, titulaire du baccalauréat en 2002, Jonathan G. est entré à la Police Judiciaire et a choisi de travailler à Paris, à la brigade anticriminalité (Bac) puis à la brigade des stupéfiants. Parfaitement lié au Pays Catalan, il a acheté un appartement à Saint-Jacques. Cet agent visiblement scrupuleux, beau gosse amateur de football et fidèle aux valeurs familiales, semble présenter un profil plus obscur.

Partager

Icona de pantalla completa