Langue

L’approche du variant Omicron du Covid-19 inquiète nombre d’institutions et organismes à caractère économique, dont l’Union pour l’Entreprise des Pyrénées-Orientales (UPE 66). L’antenne territoriale du MEDEF (Mouvement des entreprises de France) à Perpignan lance “protégeons nos clients, sauvegardons nos entreprises !”, dans un communiqué du 28 novembre.

Lire aussi :
L’UPE 66 soutient le projet d’École 42 à Perpignan

« La hausse des contaminations et les annonces médiatiques font craindre un retour des restrictions sanitaires alors que nous commençons une période cruciale de l’année pour nos entreprises qui ont déjà subi et respecté scrupuleusement depuis bientôt deux ans la mise en place de protocoles sanitaires très stricts couplés, pour une majorité des acteurs de la profession, à de fortes baisses d’activités », informe l’organisation patronale.

L’UPE66 redoute « l’imposition de trop lourdes contraintes” et se déclare prête à “remettre en place certains protocoles plus restrictifs” imposés lors des pics épidémiques précédents. Elle affirme qu’à l’approche de Noël, la “mise en oeuvre de décisions prises à la hâte serait préjudiciable” et demande que les critères des restrictions “reposent sur le taux d’hospitalisation et non sur le aux d’incidence”.

Partager