Langue

La distribution à grande échelle des produits illicites, dont les stratégies souterraines sont en pleine évolution, passe par le Roussillon, comme le démontrent d’innombrables exemples. Ceux-ci, établis sur les rapports effectués par les services de douane et de police, alimentent la chronique, et font désormais l’objet de prévisions, ouvertement communiquées par les autorités. Ainsi, à l’identique des flux de denrées alimentaires ou de produits manufacturés qui circulent dans le sens Sud-Nord en passant par le Perthus, le cannabis connaîtra une poussée en 2012. Cette affirmation a été avancée en début de mois par la police espagnole, dont les experts prévoient une augmentation du trafic de hashish marocain. Parmi la centaine de variétés disponibles dans le monde, le « Cannabis sativa« , le plus consommé en France, serait en phase de production abondante, avec pour conséquence une exigence d’écoulement des stocks par les producteurs maghrébins. Cette logique marchande issue d’un pays en voie de développement inquiète les États français et espagnol, qui identifient en permanence des circuits de distribution changeants.

La drogue, qui atteint le continent européen par l’Andalousie, se répand dans les grandes villes européennes en empruntant principalement la route, plus particulièrement l’autoroute espagnole AP7, et sa continuité dans les Pyrénées-Orientales, l’autoroute A9. Le « sativa », dont la caractéristique es de pouvoir fourni quatre récoltes annuelles, semble devenir la substance la plus juteuse en matière de bénéfices, autant pour les producteurs que leurs intermédiaires, dans une prise de risques proportionnelle aux profits. A ce principe avéré s’ajoute désormais la production en appartements, de plus en plus fréquente en Espagne, mais aussi en France. A l’échelle du Pays Catalan, la possible recrudescence des volumes transportés devrait entraîner un renforcement des contrôles douaniers sur l’espace frontalier de 13 km situé entre Le Boulou et la Jonquera. Depuis la fin 2010, la barrière de péage du Boulou, sur l’autoroute A9, fait d’ailleurs office de frontière franco-espagnole, en vertu de la suppression des contrôles au Perthus.

Partager