Langue
Le savant perpignanais Claude Combes, primé par la Société française d’écologie
Langue

Le biologiste et parasitologue perpignanais Claude Combes, éminence scientifique titulaire d’une agrégation de sciences naturelles en 1958, devenu docteur ès-sciences en 1967 et membre de l’Académie des sciences depuis 2004, vient d’obtenir le Grand Prix Recherche octroyé par la Société Française d’Écologie. Cette distinction lui sera remise le 7 février au siège du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) de Montpellier, vient à récompenser l’ensemble des travaux et le dévouement aux Sciences de l’Ecologie et de l’Evolution manifesté depuis plusieurs décennies par cet écologue de renom. Claude Combes est notamment reconnu internationalement pour ses études sur les relations évolutives et les interactions entre les parasites et les hôtes, particulièrement la phylogénie moléculaire des polystomatidae, ou groupes de monogènes. Au-delà d’une terminologie scientifique relativement hermétique, l’action concrète de cet ancien professeur des universités de Perpignan et de Montpellier a permis d’influencer les nouvelles manières d’appréhender l’écologie du paysage et l’écologie évolutive. Fondateur du laboratoire de Parasitologie de l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), ce nord-catalan discret a également été récompensé en 1983 par la Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene britannique, pour les avancées universelles qu’ils a fournies à la résorption des maladies tropicales.

Documents :
Conférence sur la « coévolution », Claude Combes, 2000.
The Art of Being a Parasite, Claude Combes, University of Chicago, 2005.