Langue
Le Salon érotique de Barcelone, organisé du 5 au 8 octobre au Pavillon sportif de la Vall d’Hebrón dans la partie haute de la capitale catalane, attend 20.000 visiteurs cette année. Ce rendez-vous, le plus ancien du monde dans sa catégorie, est devenu l’un des principaux du monde en matière de fréquentation. Outre les dernières nouveautés mondiales liées au plaisirs de la chair, les arts plastiques, la musique et les live shows y côtoient un espace consacré au fétichisme et un autre au bondage. Mais la gastronomie, la liberté d’expression, les performances et autres ateliers y prennent place également.

Sexe et liberté d’expression

Cette année, la vidéo promotionnelle de ce salon licencieux fait allusion au processus politique catalan vers l’indépendance. Le référendum du 1er octobre, interdit par Madrid, y est évoqué au travers de la liberté sexuelle, par le slogan « il est normal de décider ce que nous voulons être ». Cette séquence osée présente plusieurs couples homosexuels et une dame âgée en train de se masturber. Signée par le réalisateur Carles Valdés, de l’agence Vimema, celle interpelle le gouvernement espagnol, dirigé par le premier ministre Mariano Rajoy, membre du très droitier Partido Popular : « si notre liberté vous dérange, posez-vous la question : suis-je normal ? ».

Teaser du Salon érotique Barcelone 2017

Partager

Icona de pantalla completa