Langue

Alors que les travaux de construction de la déviation de Joncet, dans le secteur du Conflent, ont débuté en avril 2013, la commune d’Estagel patiente pour la sienne. Ce projet mené par le Conseil général des Pyrénées-Orientales, avec l’encadrement de la préfecture, a fait l’objet jusqu’en mars 2013 d’une concertation publique suivie d’une enquête publique. Sur la Route Départementale 117, anciennement « route de Foix » assurant la jonction Perpignan-Toulouse, Estagel est traversée quotidiennement par 9500 véhicules, dont 350 camions. Les poids-lourds empruntent souvent cet axe pour éviter les péages autoroutiers, mais la haute saison touristique, châteaux cathares aidant, renforce les encombrements et le pire survient lorsque deux camions-remorques se croisent sur l’avenue principale. Cette situation attestée par vidéo-amateur fait subir à la commune, à l’identique de Serdinya et Olette, une surfréquentation routière. Parfois, des embouteillages de plus d’un quart d’heure dégradent le bien-être des riverains de la rue principale. Cette situation excède l’association estagelloise « pour la déviation et la défense des riverains de la RD 117 », qui agit depuis 2008 pour accélérer les démarches administratives nécessaires au contournement. En première ligne, un habitant dont le pas de porte est devenu un boulevard urbain envoie un message explicite : « Déviation vite, on crève ».

Les effets positifs et négatifs d’une déviation

A Estagel, la mécanique administrative est enclenchée, mais elle connaît des lenteurs. Une étude d’impact réalisée par le Conseil général a précédé, en septembre 2013, une Déclaration d’Utilité Publique prononcée par la préfecture des Pyrénées-Orientales. La future route, à 2 X 1 voie, exigera un pont pour enjamber le fleuve côtier de l’Agly et libérera la circulation dans la commune nordiste de l’Agglomération Perpignan Méditerranée. Mais les commerçants s’inquiètent à juste titre, car à Estagel, comme à Ille-sur-Têt et Saint-Feliu d’Avall depuis les années 1990, ou Elne depuis la décennie précédente ou au Boulou depuis 2010, une déviation est un bouleversement, dans un isolement relatif. Une partie de la commune partage l’enfer vécu à Serdinya et Olette, où la plupart des commerces ont fermé malgré la multiplication des flux routiers. Loin est le temps où la circulation, moins intense, était une aubaine.

Partager