Langue

En déplacement ce samedi dans la ville de Salt, mitoyenne de Girona, le président du gouvernement catalan, Artur Mas, a défendu ardemment la pratique sportive comme moteur d’intégration. La commune, secouée en début d’année par deux nuits d’émeutes à caractère communautaire, fait partie des points les plus sensibles de la Catalogne du Sud, en vertu de l’arrivée d’une forte proportion de population immigrée au cours de la dernière décennie. Depuis plusieurs semaines, près de 250 jeunes de Salt participent à une opération intitulée « Futbol Net” (football propre, ou football net), vouée à l’éducation sociale par le biais du sport. Cette action, engagée par le Football Club Barcelone et le gouvernement de Catalogne, a été défendue dans le discours d’Artur Mas, partisan d’un “traitement différencié et spécial, car cette problématique est plus importante que les autres”. L’intervention du président catalan, adressée à un jeune public qui manifeste des besoins spécifiques, lui a permis d’insister sur l’intérêt, lorsque son audience du jour sera devenue adulte, de s’engager dans les associations, les entreprises et les institutions du territoire, en vue de renouveler le modèle catalan à l’horizon 2020. Selon M. Mas, “La Catalogne au aussi des règles. Si nous les respectons au football, comme dans l’ensemble du pays, tout ira mieux, mais si nous ne les respectons pas, cela ne sera pas le cas ». La présentation de ce bilan sportif et social s’est déroulée en présence du président du Barça, Sandro Rosell.

Partager

Icona de pantalla completa