Langue
La Clau
Le personnel de l’Université de Girona demande l’évacuation des grévistes
Langue

250 membres du personnel de l’Université de Girona, qu’ils soient professeurs, techniciens ou administratifs, ont signé, juste avant ce week-end, une lettre demandant au rectorat et au doyen de la faculté d’Education et de Psychologie du campus d’intervenir pour procéder à l’évacuation des étudiants qui occupent depuis avant Noël, malgré une interruption durant les vacances, l’Université pour protester contre le plan européen dit de Bologne, portant sur la réforme des Universités. La représentante de ce collectif, Rosa M. Medir, dénonce d’une part les conditions d’hygiène déplorables selon elle « et qui s’aggraveront sûrement avec les premières chaleurs » mais surtout les troubles qu’occasionnent un campement au milieu d’une Université, « ce qui est ni présentable ni digne pour l’Université et pour sa fonction », précisant en outre que le collectif éducatif n’accepte pas que le bâtiment occupé se convertisse en un lieu de vie de manière indéfinie. Sans mettre en cause le bien fondé de la protestation, c’est sa forme qui est vivement critiquée, et surtout sa longueur, déjà plus de 3 mois.

Partager